Nue dans le sable chaud…

Enfin, les vacances et l’espoir de bronzette intégrale…

Après quelques jours à la maison de campagne, on part sur les routes avec ce vieux van bariolé et toussotant en guise de moyen de locomotion. Ce rescapé des années cinquante tient la longueur sans tomber trop souvent en rade, et quand c’est le cas on peut dormir dedans. Le séjour sera court, Marthe ne roule pas sur l’or et la participation parentale au voyage est légère, je le sais.

Clarisse et moi, on s’est juré de rattraper ça en s’amusant l’équivalent de trois jours par tranche de vingt-quatre heures. Une amie de tata nous prête sa maison pendant son absence. La demeure est minuscule, ça nous va.

On profite d’Estelle, on est ravies. Lors de nos sorties à la plage, toujours pas question de céder au diktat de la majorité, et je ne me défais pas de ma tenue habituelle. Clarisse me suit comme toujours, Marthe n’y trouve rien à redire. Elle nous confie même que si ça ne scandalisait personne, elle ferait comme nous. Elle le fait d’ailleurs sur certaines plages, et pas que les nudistes.

À cette époque, il y a tout de même moins de pudibonderie que de nos jours.

J’ignore encore que plus tard, si le monokini ou la nudité de plage sera en perdition, les strings et vêtements de putes seront portés même par des primaires. Mon dieu… Bref, tata Marthe est de notre camp. Elle se désape aussi sur les plages désertes ou peu fréquentées, ainsi que dans une communauté autogérée qu’elle connaît bien et qu’elle a promis de nous faire découvrir un jour. Protectrice, en arrivant sur le sable elle cherche tout de même à nous installer un peu à l’écart.

Si elle savait à quel point les œillades outrées m’amusent, peut-être agirait-elle autrement. Le vent de liberté n’a pas encore totalement quitté notre génération : j’aperçois régulièrement des filles ou garçons de notre âge faisant comme nous, légèrement en retrait de la foule. Sommes-nous contagieuses, je l’espère bien. C’est drôle, les nus de tout genre finissent par se rapprocher instinctivement et jouer ensemble. Comme si deux races, celle des Avec et celle des Sans, cohabitaient sans trop se fréquenter.


Pour découvrir dès à présent les cinq parties des aventures troublantes de Chloé…

En attendant d’être grande – Intégrale – sur Amazon / Google Play / Kobo Books


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire