Sous les ordres d’un pervers

Lorsqu’on agit sous contrainte, on peut pourtant ressentir des émotions de plus en plus étranges…

Le flicaillon désirait visiblement que le sacrilège du geste se reproduise encore et encore. Il eut le privilège de le voir une nouvelle fois. Vera, sans attendre et sans doute pressée d’en finir, se remit à sucer. Son geste fut très mécanique, surfait, toujours le même : elle pensait que cela suffirait, et que son prédateur ne voudrait rien d’autre. Rien d’autre qu’une caresse banale lui permettant de jouir : cette jouissance masculine, Vera s’y était résolue. Résolue jusqu’à espérer qu’il déverserait son sperme dans sa bouche le plus vite possible. Rien ne venait, et Nicolas restait inexpressif. Son grand frère fit arrêter l’acte.

Elle cessa, se retira. L’aîné regarda son frère au visage fermé.

Tu es satisfait de ce qu’elle t’a fait ?

Nicolas n’osa répondre. Mais ses yeux répondaient à sa place.

Je vois bien que non, dit sévèrement le grand.

Puis, c’est ma petite sœur qu’il regarda.

Tu veux récupérer le dossier ? Tu le veux vraiment ?

Elle fit oui de la tête.

Tu ne veux pas plutôt être expulsée avec ta famille » ?

Elle fit non de la tête.

Alors, recommence tout depuis le début. Souviens-toi bien de ce que ta sœur t’a appris, et cette fois fais quelque chose de bien. Un free-style. Toute seule, comme une grande, sans instruction. Et oublie pas : t’es pas un robot, tu lui fais ça aussi bien que ta grande sœur lui aurait fait.

Puis, il me fit signe de venir m’asseoir près de lui. Je vins. Silence. Absence de réaction et de mouvement. Je ne voyais même plus sa poitrine se soulever. Avait-elle coupé sa respiration ? Je ne crois pas. Je faillis croire qu’elle ne parviendrait pas à s’y mettre. En fait, elle rassemblait ses forces. Au moment où le grand s’apprêtait à l’invectiver, Vera se pencha.


Pour lire la suite… « Deux sœurs en péril » sur Amazon / Google Play / Kobobooks

mini-deux-soeurs-peril


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire