Dialogues Interdits. Épisode « Nom d’une sucette »

bonne-suceuse

— C’est quand même dingue. Ne pas pouvoir manger une glace tranquillement sans se faire dévisager par chaque mec qui passe !
— Ça ne te plaît pas ?
— Ça me gêne. Un regard de temps à autre, je ne dis pas. Là… puis ce sont des œillades trop explicites. Je les préfère plus discrètes.
— Explicites ou non, ça ne change rien. Qu’est-ce que tu crois ? Même un type qui ne regarde que tes yeux, au fond de lui il n’a qu’une envie c’est te dévêtir et t’écarter les jambes.
— Eh bien, je préfère quand c’est un peu moins clair dans sa tête.
— C’est pour ça que tu ne donnes que des coups de dents dans ta glace ?
— Oui, ça gâche le plaisir et ça met la misère à mon émail.
— T’avais qu’à pas prendre un long cornet à deux boules. Perso je préfère les cornets pépites de chocolat en cône à trois boules.
— Pour que ça fasse moins suggestif ?
— Non ! Ça je m’en fous. Je suis plus gourmande que toi, c’est tout.
— Oui, je le vois bien. Tu donnes des coups de langues, de lèvres… tu dégustes ta glace comme tu lécherais des couilles. En te balançant du qu’en dira-t-on.
— N’ai-je pas raison ?
— Possible ! D’autant que tu le fais naturellement, pas par provocation. J’aimerais bien être comme toi.
— Rien ne t’en empêche. D’ailleurs je suis étonnée : la drague et le cul tu aimes plutôt bien, non ?
— J’aime de façon plus glamour. Je ne pensais pas qu’on ferait un tel effet.
— Deux minettes dans la rue, ça se remarque sans plus. Deux jolies minettes en robes, il y a déjà plus de têtes qui se tournent. Mais alors jolies minettes plus robes, plus soleil estival, plus lac Daumesnil, plus glaces égal combo explosif. La formule mathématique qui tue. Ce soir, nous serons toi et moi dans l’esprit de tous ces hommes qui s’imagineront avec leurs engins dans nos gorges.
— Oh arrête ! Tu vas me couper l’appétit.
— Ce ne sont jamais que des fantasmes… rien de bien méchant. Les pensées ne sont pas des actes.
— J’aime autant. Sinon on aurait déjà subi un viol collectif ! Je préfère chasser ces pensées et finir ma deuxième boule tranquillement.
— Dommage ! Je te l’aurais volontiers mangée.

——————————–

Vous venez de lire un épisode extrait de « Dialogues Interdits », série de petites histoires complètes 100 % dialogues explorant des sujets légers, osés et tabous. Pour en savoir beaucoup plus… le livre est sur Amazon / Google Play / Kobobooks


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire