Rébellion nudiste sur plage textile

Une plage textile ? Qu’importe ! Chloé restera nue coûte que coûte.

Chaque matin le nombre de regards se multiplie, à croire qu’une fille est plus belle de loin que de près. À moins qu’à cette distance on ne nous prenne pour des sirènes. C’est la première fois que j’ai des concurrentes, et c’est à celle qui saura se mettre le plus en valeur. Notre concours ne nous mène à rien : d’ici, impossible de savoir vers laquelle d’entre nous les regards se portent. Certains garçons osent approcher, ils nous tournent autour tels des requins. L’image n’est pas exagérée, car leurs yeux sont vraiment dévorants.

Si l’un d’eux avait osé venir nous parler, je jure que je l’aurais bien accueilli. Qui sait ce qui serait alors arrivé ? D’autres l’auraient suivi, et peut-être notre bande éphémère aurait eu l’occasion d’avoir ses premiers petits copains. Dommage pour eux, tant pis pour nous. Quant aux vieux ridés, ils sont encore au rendez-vous et lâchent d’autant moins prise que, si moi je m’enveloppe à leur passage, mes nouvelles copines n’en font rien.

On dirait qu’elles préfèrent se faire déshabiller des yeux par des vioques que par des jeunes. Cette adultophilie me laisse perplexe, les vieux feraient bien de mater des femmes de leur âge, tout en admettant qu’il y a sûrement plus excitant à mater qu’une sexagénaire. Rien à faire, un simple regard ne tombe pas sous le coup de la loi.

Notre petite bande de rebelles compte six filles et trois garçons.

Quatre nues, deux seins nus, deux frangins emmaillotés et indifférents à notre nudité…

…(si ! Je ne pensais pas qu’il y en avait des comme ça), un plus petit tout nu et ne s’en rendant même pas compte. Une allemande, deux hollandaises. Un petit originaire de Pologne… ces familles ont pour tradition les bisous sur la bouche entre parents et enfants.

Pas des baisers évidemment, de gentils petits smacks du bout des lèvres. Je trouve ça adorable. Parmi les Françaises : Sandrine, d’un an mon aînée, et qui devient une bonne amie. Sympa, franchement jolie, son corps est très bronzé et n’a pas la moindre marque.

Elle rigole de toutes mes bêtises, fait mine d’apprécier mes traits d’esprit à deux sous, on parle de plein de choses et on fait des courses de nage. Je sens qu’elle reçoit plus de regards que moi. Poitrine et popotin sont plus développés que les miens, qu’y puis-je. Au moins par rapport aux vieux ça me fait des « vacances ».


Pour découvrir dès à présent les cinq parties des aventures troublantes de Chloé…

En attendant d’être grande – Intégrale – sur Amazon / Google Play / Kobo Books


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire