En attendant d’être grande + Abri d’Urgence sur Les mille et un livres

Un grand merci à la blogueuse littéraire Lynda, qui a lu et commenté l’intégrale des cinq premiers tomes de ma saga « En attendant d’être grande ».

« Avant de débuter, je tiens à préciser que ce n’est pas un livre érotique, c’est l’histoire d’une enfant Chloé qui va aller à la découverte de son corps et bien sûr de celui des autres. Mais c’est aussi l’histoire d’une enfant précoce qui va découvrir la sensualité dès son très jeune âge. Pour elle, le sable, l’eau, le soleil, le vent deviennent des éléments de plaisirs. Nous allons la suivre avec son amie de maternelle Clarisse ainsi que sa tante Marthe et sa cousine Estelle pour qui elle voue une véritable adoration. Tout est propice à l’exploration et Chloé va examiner chaque centimètre de son corps. J’ai bien aimé Chloé. J’ai trouvé que ses raisonnements sont vraiment très rafraîchissants et souvent pleins de cohérences malgré son très jeune âge. Théo Kosma nous fait découvrir… »

LIRE LA SUITE

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/09/en-attendant-d-etre-grande-l-integrale-theo-kosma-auto-edition-par-celine-boisjoly.html

Egalement un avis sur Abri d’Urgence : http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/09/abri-d-urgence-theo-kosma-auto-edition-par-celine-boisjoly.html

De corps & d’âme sur NousLisons.fr

Merci au blogueur littéraire Bruno pour avoir lu et commenté De Corps et d’Âme.

 » Pour le thème de l’histoire, l’auteur a recherché la difficulté avec un contexte de départ qui semble bien difficile et très éloigné de l’érotisme. Il a pourtant su amener naturellement les scènes et l’évolution du récit. Il va même jusqu’à flirter avec le surnaturel et amener un rebondissement intéressant. Il est vrai qu’après tout Eros et Thanatos sont très souvent liés. Bref, une lecture agréable sous la couette. « 

https://www.nouslisons.fr/?action=fiche&id=39756

Sexe Boxing sur Liz Zone

La blogueuse littéraire Liz a publié il y a peu un article sur sa lecture de « Sexe Boxing ». Merci à elle ! Compte-rendu à lire ci-dessous…

 » Par quoi commencer? Au niveau de la plume de l’auteur, elle est fluide et agréable à lire. Certes on est plutôt dans un registre très direct et sans tabou mais cela est fait sans vulgarité. Et on se surprend très vite à être à la fin du récit et se dire: c’est tout? Ça se termine comme ça? Je ne l’ai pas vu venir!

Passons à la partie érotique: pour moi qui suis plus dans la romance, qui aime quand il y a une histoire d’amour derrière, je n’ai pas trouvé mon bonheur c’est sur. Ici on parle de sexe de façon très libérée et sans barrière. C’est cru ( mais pas vulgaire) et en plus l’auteur  y ajoute des images plus qu’explicites (âmes sensibles s’abstenir lol). Clairement si vous n’aimez pas lire des choses qui vont au delà de quelques caresses et hop une petite ellipse du style « il lui fit l’amour très tendrement », vous risquez de ne pas apprécier  la lecture.
Attention je ne fais pas une critique négative! Comme à mon habitude je mets juste en avant les points qui peuvent déplaire à certains publics. « 

http://lizzoneimaginativeetlitteraire.blogspot.com/2018/07/sexe-boxing.html


Recevez une histoire érotique gratuite

Article dans Union Magazine

Un grand merci à Jean-Pierre, qui a accepté de relayer mon eBook « Dialogues Interdits Saison 2 » dans le magazine Union ! Une image de la couverture, un résumé, le tout dans la rubrique littérature du magazine. Qui plus est, une parution dans ce qui est sans doute le magazine érotique le plus ancien de l’histoire de France.

Ange contre Démon sur Booksfeedmemore

Nouvelle Chronique, c’est cette fois ma sombre nouvelle « Ange contre Démon » qui est concernée.

« Tout d’abord, je dois dire que j’ai aimé le style de l’auteur, malgré quelques phrases dont la tournure m’a paru bizarre. Oui, très agréable dans l’ensemble.
 
Alors, que vous dire pour vous donner envie sans cependant vous en dire trop ?

C’est l’histoire d’un homme, Lucas Downest (enfin si on peut appeler unmonstre un homme), un tueur en série de la pire espèce qui semble habité par le mal tellement ses crimes sont nombreux, odieux et inhumains. Il a finalement été arrêté puis condamné à mort. C’est sa dernière nuit en ce monde et c’est là qu’il va faire une rencontre pour le moins surprenante.
Le début de la nouvelle est grandement basée sur la psychologie de ce personnage et j’ai trouvé ça très intéressant.

Il y a une seule scène de sexe, mais sur deux axes différents. Je ne vous en dirai pas plus (et c’est aussi pour ça que je n’ai pas mis de citation de ce genre), pour ne pas vous spoiler, ainsi que pour vous donner envie de savoir de quoi il retourne. :p
Sachez néanmoins que je les ai trouvées bien écrites, sans tomber dans la vulgarité ni le langage cru alors que vu certaines scènes l’auteur aurait pu le faire. C’est, pour moi, un très gros point positif qui a joué en faveur de cette nouvelle. »

Pour lire la suite :

http://booksfeedmemore.eklablog.com/ange-contre-demon-theo-kosma-a136147662


Recevez une histoire érotique gratuite

De corps & d’âme sur Addiction Livresque

Une nouvelle chronique de Kelly, fidèle lectrice et bloggueuse ! Merci encore à elle pour son article, qui vient s’ajouter aux autres qu’elle a déjà écrit sur mes ouvrages.

 » Depuis que je lis les ouvrages de Théo Kosma je me suis rendu compte que chacune de ses histoires se déroulent dans un univers différent. Des histoires sombres, d’autres plus tendres, d’où s’écoule à chaque fois un érotisme grisant et sensuel.

Cette fois-ci l’auteur va mettre une dose de surnaturelle et de paranormale dans son récit. 
Après avoir laissé entendre qu’un drame s’était produit, Théo Kosma va nous présenter ses personnages et surtout un couple. Sandrine et Amaury se sont trouvés il y a plus d’un an et ils sont en totale osmose que ce soit au niveau de leur sentiments que sur le plan sexuel. « 

Pour lire l’article en entier :

http://addiction-livresque.blogspot.fr/2017/10/de-corps-et-dame-auteur-theo-kosma.html


Recevez une histoire érotique gratuite

Ange contre Démon sur Charlie Live Show

Une nouvelle lecture érotique de Charlie !

Cette fois, elle s’attaque à ma nouvelle « Ange contre Démon », avec toujours sa voix si sensuelle, son propos juste, son ton appuyé, sa sensibilité. Charlie est décidément une fille très étrange, à la fois « trash » et romantique, cultivée et pleine de charme. Merci Charlie pour cette lecture !

http://charlie-liveshow.com/ange-contre-demon-theo-kosma/

 

En attendant d’être grande sur La Bauge Littéraire

Thomas Galley, lecteur et critique émérite de lectures érotiques, m’a fait le plaisir de lire et d’écrire sur « En attendant d’être grande ». Un grand merci à lui pour sa critique riche et argumentée.

Théo Kos­ma, En atten­dant d’être grande

J’aimerais apporter quelques réponses à Thomas…

« Des sujets qui, s’ils continuent à séduire les artistes, risquent aussi d’être épineux, de déranger, voire de fâcher, et de remonter les chiens de garde d’une certaine moralité. »

Exact, et c’est d’autant plus vrai que, pour exemple, je ne peux plus publier la moindre actu sur Facebook… qui bloque mes liens dès qu’ils pointent sur Plume-Interdite.

« Et n’est-ce pas vrai que le sujet, chaque fois que des adultes (et l’auteur en reste un, malgré tout) s’en mêlent, a presque systématiquement des connotations d’abus ? Comment ne pas penser à l’affaire tout ce qu’il y a de plus actuel en ce début d’automne 2017 du consentement supposé qui implique une fillette de onze ans (l’âge de la protagoniste du roman au moment de sa première relation sexuelle) et un adulte de dix-sept ans son aîné ? »

A mon sens non, la littérature ne peut avoir une connotation d’abus. Surtout, il faut comprendre que le sujet n’est pas le même. Une histoire sexuelle mêlant intimement adultes et enfants, c’est une chose. Cela existe, mais ce n’est pas mon thème. Je ne pense pas que ce type de littérature devrait être interdite ou censurée, j’aurais pu, pourquoi pas, m’atteler à un tel sujet, mais jusqu’à présent ça n’a pas été le cas… et ce n’est de toute façon pas le thème de « En attendant d’être grande ». De fait, je ne vois pas le rapport avec l’affaire en question.

« Une affaire qui a d’ailleurs déclenché des discussions à propos d’une « présomption de non-consentement » au-dessous d’un certain âge, notion qui pourrait bientôt entrer dans la loi. » »

Cette affaire est effectivement sordide, et puisqu’elle est évoquée je me permets d’intervenir sur ce point… La présomption de non-consentement n’a aucun sens, car il n’a pas à entrer en compte. Si on le considère, cela signifierait donc qu’un enfant et un adulte tous deux parfaitement consentants pourraient faire ensemble ce qu’ils souhaitent. En principe, afin de protéger les mineurs, la loi ne prend pas en compte le fait que l’enfant soit consentant ou non. Et ceci précisément pour protéger l’enfant : mineur, on n’est pas assez mature pour ce genre de décisions, et quel que soit le souhait de l’enfant, l’adulte est censé respecter son intimité. Cette non-reconnaissance du consentement permet ainsi de protéger, par exemple, toutes ces filles prépubère tombant amoureuses de leur animateur ou éducateur. On ne va tout de même pas commencer à se dire que, sous prétexte qu’une enfant ferait du gringue à un adulte cela amoindrirait la responsabilité du majeur.

« Témoignage sans doute des précautions, de la part de l’auteur, pour se protéger contre le reproche vite dégainé de pédophilie »

En fait non, car si, je le répète, ce n’est pas le thème du roman, de nombreux écrits littéraires traitent directement de pédophilie, et pour ma part cela ne me pose pas de souci. Ces rappels de Chloé sont simplement présents parce que cette philosophie fait partie du personnage : une fille hors norme, extrême, mais qui sait garder les pieds sur terre.

Nota Bene : Pour précision, la meilleure copine de Chloé se prénomme Clarisse, pas Sandrine. Sandrine n’est qu’une copine de vacances que Chloé ne revoit jamais.

« Mais il convient aussi, pour expliquer la différence de traitement entre les différentes parties, de considérer l’historique du texte. La première partie a été publiée en janvier 2014, sous le titre En attendant d’être grande. Souvenirs interdits d’une éducation à la sensualité. Ensuite, la publication a connu une pause avant de reprendre en mars 2016 et de se clore au mois de décembre de la même année. Cette longue mise entre parenthèse s’explique sans doute par ce que la première partie a été pensée en solitaire, et que c’est sous l’impulsion d’Anne Bert seulement que Théo Kosma a pris la décision de poursuivre dans sa route à peine tracée. »

C’est à peu près vrai, ceci dit, pour précision :

A la base, « En attendant d’être grande » devrait n’être qu’une petite nouvelle. J’ai ensuite étoffé cette nouvelle pour faire un petit roman, qui finalement s’est métamorphosé en « partie 1 ». En somme, je me suis laissé porter par les mots et mon évolution. Notre chère Anne Bert est clairement pour quelque chose dans cette aventure, que sa belle âme repose en paix, mais ce n’est pas elle qui m’a « commandé » une suite. Une aventure littéraire est toujours multi-facteur, Anne est un des facteurs déclencheurs des suites.


« 
En attendant d’être grande, qu’est-ce que cela implique, au juste ? Comment est-ce qu’on remplit cette attente ? Est-ce une période qui doit être vécue ? Soufferte, comme dans une salle d’attente d’une gare SNCF, avant de pouvoir – enfin – s’embarquer ? Avant de commencer – pour de vrai – le voyage à travers les années qui nous sont comptées ? »

A chacun de se faire son avis… Au fond, Chloé n’est pas tellement dans l’attente, et surtout dans l’action et la réflexion.

Merci encore à Thomas pour sa lecture et son article.

Pour lire la chronique en son entier :

Théo Kos­ma, En atten­dant d’être grande


Recevez une histoire érotique gratuite

Ange contre démon sur Addiction Livresque

Un grand merci à Kelly pour avoir lu et chroniqué ma nouvelle Ange contre Démon…

« Théo Kosma dresse dans un premier temps les murs de son histoire en mettant en avant la psychologie de son personnage masculin, montrant sa monstruosité que seul un démon pourrait avoir. Cet auteur n’est pas qu’un auteur de nouvelles érotiques, cela fait maintenant plusieurs fois que je me plonge dans son univers et j’ai remarqué qu’il avait beaucoup de talent pour mettre en scène ses histoires certes pas très longues mais bien construites. J’apprécie beaucoup sa plume, le côté passionné et tendre qu’il met dans ses récit, mais là j’ai été agréablement surprise car je me suis rendu compte que Théo Kosma savait gérer un érotisme plutôt sensuel autant qu’un érotisme beaucoup plus dark et brutal. »

Lire la suite…


Recevez une histoire érotique gratuite