Où commencer la baise et où la finir ?

Quoi de meilleur que parler sexe… au lit ?

Tu devrais arrêter maintenant…

Pourquoi. Tu… tu n’as plus du tout envie ?

Oh, c’est pas ça. Chez moi tu sais l’appétit vient en baisant, même si je suis repue, titille un peu mon corps et ça repart jusqu’au bout de la nuit si tu veux.

Alors…

Alors c’est surtout toi qui es crevé. C’est bien normal ! Je ne t’en fais pas le reproche. D’abord tu as été dans la séduction, puis dans les caresses et cajoleries. Tu m’as donné beaucoup de plaisir et j’espère bien t’en avoir rendu tout autant. Ensuite tu m’as fort bien pénétrée, longtemps, vivement, et en plus, deux fois. Tu étais alors dans le désir, le besoin et l’envie. Maintenant tu as quitté l’état purement émotionnel pour être dans le mental.

Tu crois deviner mes pensées ?

Oui ! Tu te dis « c’est le corps dont je rêvais depuis longtemps. Il est à ma disposition pour un temps donné. Si je n’en profite pas à fond je le regretterai longtemps ». Bref, tu reprends conscience de la situation.

Que même si tu as cru que mon cul t’appartenait, je ne fais que te le prêter.

Et aussi, que je ne suis que de passage dans ce pays et qu’il y a peu de chances pour qu’on se revoie. Alors juste pour le principe d’avoir tout donné, tu veux t’obliger à te dépasser, me sauter une troisième fois puis une quatrième, t’esquinter les reins et le dos, me mettre ta verge et tes couilles partout sur ma peau, mes seins, mes lèvres, mon derrière… Jusqu’à tomber d’épuisement, anéanti, ton sexe n’ayant plus que l’apparence d’une petite limace écrasée toute poisseuse et dégoulinante. Pardon pour la poésie, c’est la réalité. Je ne suis pas télépathe. C’est juste que tous les garçons sont un peu pareils.

Tu l’as souvent vécu ?

C’est arrivé. Je te vexe ? Ou bien je te déçois ?

Je ne m’attendais pas à ce que tu me dises ça. Non, je suis pas vexé. Plutôt épaté… je reconnais que tu as visé assez juste.

Pourquoi ne pas passer à des activités plus zen ? On se fait de gentils petits massages à l’huile, je fais du thé, on se mate un petit film… ce ne serait pas mieux ?

Sans doute. Tu fais quoi dans la vie, psychiatre ? Docteur en psychologie comportementale ?

Fille.

——————————–

Pour découvrir beaucoup plus, lisez dès à présent « Dialogues Interdits » sur votre plateforme préférée : Amazon / Google Play / Kobobooks


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire