Regard de voyeur

En vacances dans une communauté hippie, Chloé s’est prise d’une amitié toute particulière pour un garçon, Charlie.

Un jour qu’Estelle et moi nous rhabillions après la douche matinale, je vis Charlie sortir du bloc sanitaire, et crus percevoir un regard. Envers l’une de nous ou bien envers nous deux, je ne le savais. Estelle remarqua mon air perplexe.

– Chloé, c’est si improbable que ça, un garçon qui mate ?

– C’est pas ça, je… Je pensais qu’ici, presque personne matait le nu. Pas les garçons, je veux dire.

– Tu crois que les Trois Chèvres sont une peuplade extraterrestre ? Le désir de mater habite tout être humain. Je ne vois pas pourquoi cet endroit ferait exception.

– Alors tu veux dire que les garçons matent aussi ? Tous ?

– Et pas seulement les garçons. Ici les regards sont discrets, c’est tout ce qui change.

(« Sauf les tiens », aurait-elle pu ajouter. Mon intuition avait encore vu juste !)

– Je pensais que la vue de tous ces nus…

– Chloé ! Je te le répète une dernière fois ma chère : on n’est ja-mais blasé de ces choses-là.

– Alors ils… m’ont observé moi aussi ?

– Mais oui toi aussi, enfin Chloé ! En plus t’es très jolie tu sais. Clarisse et toi, je suis sûre que vous rendez un peu jalouses certaines résidentes. Leurs copains vous matent plus qu’elles.

– Je crois pas : elles nous ont jamais fait de crasses.

– La jalousie n’entraîne pas toujours ça.

– Si elles le sont, elles devraient pas. On n’est pas plus belles qu’elles, on est juste plus nouvelles, c’est tout.

Vos corps à vous, leurs corps à elles, ils les connaissent depuis des années.

Nous, depuis ce mois-ci. Rien de plus compliqué. Si une nouvelle, encore plus nouvelle que nous, arrive demain matin, ils la materont davantage. Et ça sera Clarisse et moi qui serons jalouses.

– Ça ! C’est pas impossible.

– En fait c’est pratique ici. On peut rechercher son futur petit copain ou petite copine avec moins de risques de mauvaises surprises à la clé.

– Le corps n’est pas tout…

– Tout de même, si un homme veut de beaux enfants faut qu’il choisisse une belle femme. Les chiens font rarement des chats.

(Sauf dans mon cas, avec cette chienne de maman qui avait fait un joli petit chaton tel que moi.)


Pour découvrir dès à présent les cinq parties des aventures troublantes de Chloé…

En attendant d’être grande – Intégrale – sur Amazon / Google Play / Kobo Books


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire