Anne Bert parle de « Deux sœurs en péril »

anne-bert-theo-kosma

Anne Bert est auteur de romans et nouvelles, principalement orientés érotisme et sensualité. Ce fut la première personne à croire en mon travail, à accepter de passer du temps à me lire et me conseiller. Un grand, un énorme merci à cette grande dame !

Qui plus est, elle s’est fendue de plusieurs articles sur mes écrits, sur son blog Impermanence.

Cet article évoque la première version de ma nouvelle « Deux sœurs en péril », qui se nommait alors « Deux sœurs ». L’histoire était plus courte, sans doute aussi plus imparfaite. Néanmoins, Anne l’a aimée et a accepté d’en écrire quelques mots.

 » Ce livre numérique érotique m’a été envoyé par l’auteur, je l’ai lu  hier soir dès réception pour éviter qu’il ne se perde dans mon dossier de textes e-pub en attente de lecture. A vrai dire l’argument de la présentation ne me faisait aucune envie, mais vraiment aucune….encore une énième histoire de soumission… Comme quoi,  l’argumentaire et la 4ème d’un livre comptent, car sans cet e-mail  personnalisé ou ma curiosité ou ma disponibilité à l’instant de sa réception, je ne l’aurais jamais lu et serais donc passée à côté d’un bon texte.

Parce que miracle !  J’ai trouvé intéressant et j’ai beaucoup aimé.  Non seulement Deux sœurs n’est pas à mes yeux une histoire véritablement  SM, mais surtout  c’est vraiment de la littérature, l’écriture est excellente, puissante sans effet de style, le récit  est  abouti, très maîtrisé dans la progression de l’intrigue, la langue érotique reste élégante, pas un seul mot de registre grossier et pourtant tout est dit très précisément, très crûment,  rien n’est seulement suggéré ou ne  nous est épargné.  C’est vraiment un tour de force, cette façon d’avoir su dire et composer ces scènes sans tomber dans les clichés. Cette façon aussi de retranscrire les infimes petites choses qui  font que, parfois, le corps accorde ce que l’esprit refuse.

Le livre raconte l’histoire de deux sœurs immigrées  qui doivent faire face au chantage  crasse de deux flics pourris, pour éviter qu’ils ne dénoncent et expulsent toute leur famille en détention de faux papiers. Le sujet n’est pas éculé en matière de littérature érotique.

Les sœurs doivent passer à la casserole, c’est le récit de ce calvaire mais la  beauté de ce livre, c’est que ce clavaire n’est pas glauque grâce à la lumière du fil rouge tendu par l’infinie tendresse des sœurs qui doivent faire face à l’ignoble, cet amour  géant de l’aînée pour sa cadette vierge qu’elle veut protéger coûte que coûte,  l’amour plus grand que tout, plus grand que l’horreur. Elles géantes et eux lilliputiens, petits, vils.  La grande veut protéger Véra, payer cher pour la laisser intacte de l’acte barbare, allez, petite sœur, ferme les yeux, je suis là pour te protéger, ça va passer mon petit loup, tu oublieras ces cons qui  nous font ça… Voilà ce que  dit  l’aînée à Véra, avec d’autres mots et d’autres gestes . « 

Pour lire la suite de l’article : https://anneelisa.wordpress.com/2013/12/02/deux-soeurs-theo-kosma/


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire