Seul et attaché…

113-scene-sexe-serrure

La brute sexuelle est mise hors d’état de nuire. A moins qu’une jolie fille en ait décidé autrement…

Un serial killer seul et attaché n’a strictement rien d’autre à faire que d’attendre. Se remémorer ses meurtres n’est même pas source de félicité : ce qu’il aime c’est l’action, à savoir en commettre toujours de nouveaux. Autrement il n’en commettrait pas tant, un unique crime lui suffirait et il se le repasserait en boucle jusqu’à la fin de ses jours. Lucas n’avait même pas d’angoisses. Les heures qui passaient et le rapprochaient de l’exécution ne lui faisaient pas peur. Il allait disparaître, c’est tout. Comme tout le monde. Un peu avant ou un peu après, au fond quelle différence ? Puisque de toute manière, il ne pouvait plus tuer. Aussi, en finir restait la meilleure solution. N’ayant jamais cru en l’au-delà, il se voyait simplement rejoindre le néant.

Soudain…


Un cliquetis se fit entendre. Puis un second, et un troisième. Des sons caverneux en résonnaient à travers cette pièce décidément trop grande et trop vide. Il faut dire que les loquets étaient conçus pour résister à des attaques de béliers, et qu’un simple déverrouillage demandait de la force. On sentait d’ailleurs que la personne s’y exerçait avec difficulté : chaque verrou était ôté lentement, à grand-peine. Ce ne pouvait donc être un flic de garde. Quant à l’inspectrice elle devait avoir déserté les lieux depuis longtemps, et puis elle était plus forte que cela.

Après tout, peut-être était-ce le diable lui-même qui venait le féliciter. Ou le punir ? À supposer que le personnage existe, Lucas aurait plutôt supposé le voir une fois la corde au cou, pas avant. Encore que pour ces êtres, vivants d’éternité, quelques heures ne font pas grande différence.

Ce ne fut pas une entité de lumière qui lui apparut. Ni un bipède rouge doté de sabots et d’une queue fourchue. Cela aurait été étonnant d’ailleurs, le diable revêtant toujours une apparence différente. Même l’apparence d’une petite jeune fille fluette, comme celle qui venait d’entrer ? Non. Downest fut persuadé que l’apparition n’avait aucun lien avec Satan. Il le sentit dans le regard de cette drôle de fillette. Dans l’atmosphère également, qui n’avait pas dégagé d’odeur ou d’électricité.

 


Pour tout savoir de ce combat sexuel entre le bien et le mal…

Ange contre démon sur Amazon / Google Play / Kobobooks

Ange contre démon


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire