Conseils aux babas baiseurs

Seventies : des copines parlent de sexualité débridée hippie.

– Faudrait leur écrire un guide de bonne conduite.

– Bonne idée ! Écrivons ça tout de suite. Qu’est-ce que tu mettrais ?

– Que c’est pas parce qu’on est poilu comme un gorille qu’il faut pas se doucher.

– Qu’il faut faire gaffe avec les barbes trop barbues, quand c’est en bataille on mange en s’en mettant partout.

– Moi je leur dirais, arrêtez de répéter à vos mouflets que Dieu n’existe pas et qu’il n’y a rien après la mort. Vous n’en savez rien, alors pourquoi les traumatiser.

– Là, Clo, tu me fais plaisir. Arrêtez de vouloir communiquer avec les extraterrestres. Vous le savez pas, mais les E.T. sont les pires des réacs.

– Pareil pour les esprits. Arrêtez le spiritisme, les esprits progressistes comme les vôtres ont depuis longtemps atteint des couches supérieurs. Seuls les vieux fachos restent près de leur cadavre.

– Arrêtez aussi de vous balader à poil aussi fièrement : vos chattes ou vos boules, on s’en moque.

– Ne devenez pas babas sur le tard : passer de la cravate au pétard, c’est trop délicat.

– Partouzez et faites du sexe de groupe autant que vous le voulez, mais seulement avec votre femme.

– Vous croyez pas écolo et ami de la nature avec votre pauvre gilet de laine. Tondre une chèvre, c’est cruel.

– Vous croyez pas plus humain parce que vous bouffez de la vache de ferme artisanale. La vache, qu’on la tue à la décharge électrique ou au couteau, elle s’en balance.

– Laissez pas vos enfants faire n’importe quoi. Toute liberté est contrôlée, sinon c’est pas de la liberté.

– Arrêtez de reluquer les hanches des petites de dix-huit ou vingt ans. Si elles ont envie de se faire sauter, vous inquiétez pas, elles viendront vous le dire.

– Ou vous le feront comprendre d’une façon ou d’une autre.

– Si vous vous lancez dans l’échangisme, faites-le quand votre enfant est à l’école.

Si vous baisez trois fois par jour, arrangez-vous pour que vos mômes ne vous voient pas à poil ensuite, la taille de vos couilles vous trahira.

Rires.

– Sauf si vous baisez trois fois par jour tous les jours de l’année, en ce cas vos enfants se rendront compte de rien car ils verront jamais de différence.

Rires.

– Pour les drogues, profitez de l’été et mettez des lunettes noires pour pas qu’on voit vos yeux éclatés.

– Lâchez-nous avec votre guitare. C’est pas parce que vous connaissez tout le répertoire de Brassens que vous chantez comme lui.

– Arrêtez aussi de nous prendre le chou avec vos toiles. Vos œuvres, ce sont de vraies peintures rupestres.

– Portez pas les cheveux longs juste parce que les employés de bureaux les portent courts. Sinon vous les porterez courts le jour où eux les porteront longs.

– Arrêtez de dire que la terre est votre amie et la nature aussi. La terre se tape de vous. Puis, si la nature nous était pas hostile, on vivrait pas dans des maisons.

– Pratiquez pas l’amour libre. Trompez plutôt vos femmes en le leur cachant, c’est bien plus rigolo.

– N’écoutez plus de trente-trois tours, ces objets proviennent d’entreprises capitalistes, même les albums punks, rocks et New Ages.


Pour découvrir dès à présent les cinq parties des aventures troublantes de Chloé…

En attendant d’être grande – Intégrale – sur Google Play / Kobo Books


Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *