Anne Bert parle de mon eBook « Vêtue de regards »

anne-bert-kosma-grande

On peut le dire : l’auteur Anne Bert est patiente avec moi ! Lorsqu’elle a lu « En attendant d’être grande », ce n’était alors qu’une nouvelle. Qu’elle avait alors lu et chroniqué sur son blog Impermanence. Lorsque cette histoire est devenue une saga littéraire, non seulement Anne a accepté de lire de nouveau l’ensemble, mais qui plus est de me faire des annotations. Et comme si cela ne suffisait pas, elle publie encore une chronique sur Impermanence.

Anne, je ne vous remercierai sans doute jamais assez ! D’autant que l’auteur l’a fait sans le moindre esprit de copinage, car en fait nous ne nous connaissons que par écrans interposés. Nous avons beaucoup échangé par écrit, j’ai dû l’avoir deux ou trois fois au téléphone. Une personne ouverte et altruiste comme il est très plaisant d’en rencontrer.

 » Théo Kosma, j’en avais déjà parlé sur ce blog à propos de son roman  érotique   Deux soeurs , ainsi que celui intitulé  En attendant d’être grande . 

Ce dernier texte, réellement pétillant,  relate l’éveil à la sensualité et la sexualité dune fillette. Vous pouvez relire ma chronique,  mais le roman  a été considérablement enrichi depuis et il  est désormais publié en plusieurs tomes dont  Théo Kosma donne des extraits sur son nouveau  blog Plumes interdites. 

Ce post n’est  vraiment pas du copinage,  ce serait mal me connaître.  Nous échangeons avec cet auteur par mails depuis de longs mois.   Si je parle de lui, c’est parce que j’aime beaucoup son écriture et trouve un réel intérêt aux thèmes qu’il aborde.  Je l’ai encouragé à poursuivre et à étoffer cette  histoire d’éveil enfantin  et l’ai accompagné de mon regard impliqué dans cette aventure de l’intimité.  Dans un contexte où tout ce qui touche au corps de l’enfant est diabolisé, interdit, et  alors que nous sommes susceptibles de nous voir dénoncés pour attentat à l’innocence dès lors qu’on évoque l’intimité des enfants,  il est fort utile de donner de la visibilité à de tels textes qui rappellent à tous et à toutes que leur corps est aussi autonome, tout comme leur esprit, qu’il ressent des désirs et de la curiosité et qu’il est normal que l’enfant  explore tout cela, sans brimade. « 

Pour lire la suite de l’article : https://anneelisa.wordpress.com/2016/02/19/en-attendant-detre-grande-de-theo-kosma-2/

Une petite séquence nostalgie ? Voici le tout premier article d’Anne sur « En attendant d’être grande », lorsque le récit n’était qu’une nouvelle de moins d’une centaine de pages : https://anneelisa.wordpress.com/2014/04/11/en-attendant-detre-grande-de-theo-kosma/


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire