Amour à l’envers, amour par derrière

La sodomie, en parler c’est bien, la pratiquer c’est… pas si aisé.

On a souvent parlé sodomie avec Cyril. Plein de fois on s’est dit qu’on devrait essayer. Pour tout dire, il lui est même arrivé de me chuchoter « ce soir, je te le fais par derrière ».

Tu en avais autant envie que lui ?

En fait, plus encore… bien plus que lui. Au début j’étais juste curieuse. Et puis dans mon bain, cette curiosité m’a poussé à tester un doigt. J’ai tellement aimé que je me suis dit, si je ressens ce plaisir avec mon majeur, qu’est-ce que ça va être avec son sexe. Et tu me connais, je suis perfectionniste. Aussi, le jour où il m’a confié sa volonté, je me suis faite un lavement.

En cachette ?

Bien sûr ! Ça n’aurait pas été très glamour. Discrètement, donc. Et j’en ai été pour mes frais.

Finalement il ne le sentait pas ?

Il avait comme… oublié.

Le mufle !

— Il s’est contenté de me faire l’amour en levrette, en faisant genre que par derrière voulait dire ça.

En plus il te prend pour une idiote.

Pourtant, il m’en a reparlé peu de temps après. Et le même petit manège a continué : dès qu’il m’en parlait, lavement pour zéro résultat.

T’as fait comment ?

J’ai tout fait. Du truc de pharmacie aux méthodes de naturopathe. Aujourd’hui, le bien dans le mal c’est que j’ai le trou d’une propreté incroyable. On dit qu’un colon propre est un passeport de bonne santé : là-dessus je suis servie, je pourrais presque ouvrir un service de coaching pour gays.

Et il n’a toujours pas daigné te le faire ?

Toujours pas. Ce qui ne m’empêche pas de ne plus être vierge de cet endroit depuis longtemps. Ah, il n’avait qu’à se décider !

Tu lui aurais parlé des lavements il se serait peut-être décidé, qui sait…

Ce sont pas des choses qui se disent ! D’ailleurs je ne l’ai dit à aucun amant : ils m’ont tous enculée sans faire d’histoire.

Bah oui, les mecs sont des cochons : un trou à combler, ils y vont sans se poser de questions. Sauf ton mec.

Le pauvre…

Oh, on dit que tant que tu ne fais pas l’amour, tu ne trompes pas.

Le problème, c’est qu’avec mes partenaires de sodomie, dès qu’on a pratiqué par cet endroit ça nous donne d’autres envies. Que veux-tu, quand on ouvre la boite de Pandore…

——————————–

Pour lire la suite de cet épisode et en découvrir bien d’autres, lisez dès à présent « Dialogues Interdits » sur votre plateforme préférée : Amazon / Google Play / Kobobooks


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire