Baise surnaturelle

63-baise-spiritisme

Seule dans un pièce, une femme se tortille en tout sens… à moins qu’elle ne soit en compagnie d’une présence invisible.

L’amante ne parvenait à déterminer si tout cela avait ou non un effet visible sur la matière. Peut-être que les parois de son vagin étaient écartées par cette force magnétique, et que son anus n’était plus un petit point mais un rond de dix centimètres de tour. Qui sait même si sa gorge ne subissait pas un sort similaire. Comment savoir ? Il aurait fallu qu’elle ouvre les yeux, se contorsionne pour s’observer, se regarder dans un miroir. Là était bien le cadet de ses soucis. En fait, ces questionnements physiques lui viendraient bien plus tard. Pour l’heure, tout ce qui lui importait était de sentir, ressentir, vivre, vibrer avec lui.

Puis, les ondes prirent trop d’ampleur pour qu’on puisse les comparer à un sexe d’homme. L’âme étendit son aura dans son ventre, ses jambes, ses épaules. Elle s’étendit jusqu’à habiter la moindre parcelle de son intérieur. Son entrecuisse était humide, et pour une fois ce lubrifiant naturel était inutile au rapport sexuel. Pour tout dire, le couple n’était plus tout à fait dans un rapport sexuel : cela se situait au-delà. Bien entendu, les ressentis de la jeune fille restaient pleinement sexuels, et elle eut d’ailleurs un premier orgasme en très peu de temps. Les fluides cessèrent de circuler afin de le laisser passer. Elle s’agita, secouée de spasmes. L’âme marqua un temps puis reprit de plus belle, la faisant décoller, encore et encore, comme si elle était prête à rejoindre elle aussi le monde de l’invisible, comme s’il allait littéralement la tuer de plaisir. Tout du moins ce monde, elle le touchait du bout des doigts… Si elle avait pu partir avec lui, elle n’aurait pas hésité une seconde.

Sandrine eut un second orgasme, puis un troisième. Jamais elle n’en avait eu autant en un laps de temps si court, et jamais ils n’avaient été si bons. Et pourtant, Amaury avait déjà placé la barre très haut lors de leurs nuits d’amour. Qui plus est, il n’y avait aucune raison biologique pour que cela s’arrête. Pas d’irritation, pas d’éjaculation, pas de sexe usé ayant besoin de se reposer. Il lui semblait que les ondes débordaient de son corps, et emplissaient la pièce. L’âme était à l’intérieur comme à l’extérieur d’elle.


Pour lire dès à présent la totalité de cette histoire chaude, surnaturelle et dramatique…

De corps et d’âme sur Amazon – KobobooksGoogle Play

De corps et d'âme


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire