Atouts féminins

Estelle montre à Chloé pourquoi le corps nu d’une fille est si beau…

Estelle ! Souhaitais-tu faire de ta petite cousine la dernière des dévergondées ? Si maman et papa t’entendaient, Seigneur… Il n’y avait rien de mieux à entendre pour avoir envie de sexe. Ou rien de pire, selon le point de vue. D’autant qu’elle me complimentait tant sur mon corps, que ça me donnait le désir d’en profiter maintenant, en tout cas le plus tôt possible, ayant encore en tête le « Quand vous serez bien vieille » de Ronsard, qu’on avait appris en français. Pourtant, je sais que là n’était pas le but de ma grande cousine. Là-dessus, la naïve, c’était elle.

Elle me mit de nouveau de face. C’est vrai je commençais à avoir froid : je ne voulais pas que ça s’arrête pour autant. Elle, elle s’était rhabillée tout en me parlant. Pas folle la guêpe !

Son majeur, toujours aussi technique, traça les différentes parties de mon corps tel un boucher s’apprêtant à découper une vachette.

– Là, les épaules. Heureusement pas larges, larges c’est joli pour un garçon, pas pour une fille. Elles sont dessinées sans être osseuses. Aucune partie de toi ne fait « squelette ». Ici la poitrine, avec bien sûr les seins. Les tiens pointent adorablement, bien sûr ils sont encore un peu timides, et continuent leur croissance peu à peu. On devine déjà qu’ils deviendront encore plus beaux. Tes tétons sont comme des boutons de rose, et ont pile la bonne taille pour qu’un doigt masculin s’y pose. Ou le bout d’une langue, ou… autre chose encore.

Là, le ventre, tout rond lui aussi. Pour finir, le pubis et les lèvres du bas.

Tes poils sont pas sauvages, comme s’ils se disciplinaient d’eux-mêmes. Parfaitement rangés, on dirait comme une petite flèche qui montrerait la direction à suivre. Ils cachent un peu ton vagin tout en laissant apparaître une partie de la vulve. Espérons qu’ils continueront à pousser tout aussi joliment. Quant à tes hanches, elles sont en train de s’élargir doucement, en te sculptant finement.

– Fiouuuu… ça c’est causé. M’étonne pas que tu sois une littéraire.

– J’espère au moins que t’as compris plus de deux mots ?

– J’ai pas tout saisi. Quand même un peu plus de deux mots.

– En résumé, t’as des hanches de princesse, un cul super bien moulé, un cou tout fin, des jambes légères et une poitrine de rêve. Ça te va comme ça ?


Pour découvrir dès à présent les cinq parties des aventures troublantes de Chloé…

En attendant d’être grande – Intégrale – sur Amazon / Google Play / Kobo Books


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire