Expériences de baignoire

Instants sensuels entre Chloé et le fils des voisins…

Ne rien faire de mal n’empêche pas les expériences, sauf à considérer lesdites expériences comme « mal », ce qui serait absurde. J’aime bien observer Julius. Son sexe passe par des états très différents, jusqu’à peut-être bien tripler de taille. Je trouve ça plutôt joli en fait, en tout cas loin d’être déplaisant. Ce n’est plus du tout un minuscule bout de chair qui pendouille, attiré vers le bas.

C’est un petit bâton se dressant telle une plante, pointant vers le haut, droit comme un soldat, défiant la loi d’attraction. Il me dit fièrement que ça a drôlement grandi dernièrement, j’avoue ne pas me rendre compte. Je sais à présent comment s’appelle ce phénomène, et connaît aussi sa cause. Là encore, la bibliothèque a été d’un grand secours.

Ça me trouble également : est-ce que ça signifie qu’il est excité en ma présence ? Je ne sais pas si je m’en sentirais valorisée ou gênée. Il faut dire que si ça lui arrive un peu n’importe quand, quand je touche ça tient clairement plus longtemps.

Bien sûr, je le fais avec son consentement. Le geste doit être discret et sous-marin, de préférence quand il y a de la mousse à la surface de l’eau, car la mère de Julius peut entrer n’importe quand pour fouiller dans l’armoire à médicaments. D’ailleurs, ça lui arrive bien souvent ces temps-ci.

Je ne sais pas trop ce que tout ça fait à Julius, il fait mine d’en rire, comme si ça n’avait aucune importance, mais son regard est étrange. Lui ne demande jamais à me toucher… j’en suis un peu vexée. Ce qui nous fait rire par contre, c’est quand cette drôle de tige est allongée et qu’il suffit d’un coup d’eau glacé avec le pommeau de douche pour la faire revenir à son état initial en à peine trois secondes. D’autres fois, l’ambiance est bien plus intime.

J’ai les deux mains sur lui, je caresse lentement, tout doucement.

Il ferme les paupières et oui, vraiment, je crois l’entendre respirer un peu plus fort et son cœur battre un peu plus vite. Ça me fascine. Mon intérieur n’en est pas chaud pour autant : si j’adore faire ça, Julius en est le seul excité. Si je le fais moi, c’est pour le plaisir que me procure son plaisir. Cet air de petit ange est si adorable…

On lui donnerait le bon Dieu sans confession. On le croirait tout droit descendu du ciel ! Aussi je doute que ce soit un péché… même si je sais qu’on fait quelque chose d’interdit, de ces choses qui font glousser les copines de l’école. On recommence plusieurs fois, je m’améliore, il se met à le réclamer.


Pour découvrir dès à présent les cinq parties des aventures troublantes de Chloé…

En attendant d’être grande – Intégrale – sur Amazon / Google Play / Kobo Books


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire