Remise en question d’une libertine

53-sexualite-etudiante-friquee

Une petite bourgeoise en recherche de sensations fortes…

Qu’aurais-je à conter de cette aventure lors de la prochaine soirée entre copines ? Je pensais que les souvenirs seraient plus sulfureux que jamais. Que je pourrais confier moult détails osés. Avoir été prise dans toutes les positions, agrippée par les cheveux, malmenée comme une poupée, griffée ou giflée peut-être, traitée de tous les noms sans doute, prise en sandwich par deux fous furieux ravis de faire hurler une bourgeoise et d’assouvir des années de frustrations sexuelles. Tu parles ! J’avais obtenu… obtenu quoi ? Tout le contraire. Oui, l’exact opposé.

Là où j’avais recherché de la violence je n’avais eu que tendresse, là où j’espérais des cochonneries j’avais eu de l’élégance, là où j’attendais des façons de « bad guy » je n’avais eu que galanterie. Deux gentlemen, un jeune et un vieux, m’avaient honoré telle une princesse. Mon âme pervertie implorait du laid, il ne lui fut renvoyé que du beau. Encore aujourd’hui lorsque j’y songe, il m’arrive d’avoir la larme à l’œil.

Oui, que raconterai-je donc à la prochaine soirée ? Que j’avais fait l’amour en position du missionnaire avec un premier homme ? Puis en position du missionnaire avec un second homme, et voila tout ? J’avais beau me remémorer les faits, ils ne se résumaient quasiment qu’à cela. Vraiment rien d’extraordinaire pour des filles de riches passant leur temps à se lancer de nouveaux défis sexuels. Sur une échelle de dix, sur l’échelle de leurs perversions, j’étais tout juste à un ou deux. Pourtant, j’avais l’impression d’avoir passé un moment magique, intensément sulfureux, dramatiquement amoureux, et plein de surprises.

Et ce n’était pas qu’une impression, c’est vraiment ce que cela avait été, pour moi comme pour eux. D’ailleurs, ce fut sans doute la nuit de ma jeunesse où l’on me pénétra le plus sans que les yeux de mon partenaire ne se détachent des miens. Je mis longtemps à en prendre conscience, mais il me fallut bien l’admettre : en cette nuit, l’espace de quelques instants, j’avais réellement connu un je ne sais quoi qui ressemblait à de l’amour.

 


Pour lire l’histoire complète dont cet extrait a été tiré…

Abri d’urgence sur  Amazon / Google Play / Kobobooks

abri d'urgence


Tous mes livres sur Amazon / Recevez une histoire érotique gratuite

Laisser un commentaire